Enfin ! Les Lyonnais ont de nouveau gagné à Geoffroy Guichard. Cela n’était plus arrivé à l’OL depuis 3 saisons et le but à la 93e de Briand. On n’entendra pas les Stéphanois, que ce soit au boulot ou ailleurs, la ramener et cela pour des mois et des mois et ça, pour un supporter de l’OL, ça n’a pas de prix ! On dit souvent : « un derby cela ne se joue pas, ça se gagne ». Mais, là, c’est une gifle monumentale que les Lyonnais viennent de leur infliger. L’OL a fait ce qu’il fallait ; le reste n’est que fioriture.

Pour ceux que la fioriture intéresse…
On peut dire que la première mi-temps a prouvé tout ce qui manquait à l’OL ces dernières saisons à Sainté. Dès l’entame, le schéma des Stéphanois est clair, faire un gros pressing pour récupérer le plus haut possible le ballon. Mais, contrairement aux saisons passées, les Lyonnais résistent au choc (comme jeudi contre Everton). Ils sont bien présents dans les duels et réussissent à résister à l’impact physique des Verts. Pourtant, on ne peut s’empêcher de se demander comment le match aurait tourné si Lopes n’avait pas remporté son un-contre-un dès la 10e minute de jeu (en fait la 2e puisque les fumigènes avaient fait stopper le match pendant 8 minutes). On ne le saura jamais et c’est tant mieux ! Car sur le corner stéphanois, c’est Memphis qui marque sur un contre rondement mené. 0-1 puis rapidement 0-2 sur un nouveau contre, de Fekir cette fois. Les Verts tentent bien de percer le coffre-fort lyonnais, mais à part sur quelques tirs de loin, ils ne parviennent pas à se créer de réelles opportunités ; seul leur jeu de tête leur permettent encore d’espérer revenir… Mais, positionnés très haut sur le terrain, ils laissent beaucoup trop d’espace entre les lignes. Les lyonnais en profitent et peuvent, grâce à leur technique, se créer de nouvelles occasions : ciseau de Memphis, frappe de Mariano…

0-2 à la mi-temps, c’est net, sans bavure et surtout déjà largement mérité.
Que reste-t-il aux Stéphanois pour tenter de revenir au score au retour des vestiaires ? Pas grand chose à part redoubler d’agressivité pour empêcher Fekir de s’exprimer et à l’OL de marquer… Mais la nuance entre agressivité et violence, c’est parfois flou dans l’esprit de Lacroix ! Dans un bel aveu d’impuissance de sa part et de toute une équipe stéphanoise incapable de rivaliser avec les Lyonnais balle aux pieds, Lacroix fait un tacle qui lui vaut un rouge mérité. Les Stéphanois se retrouvent à 10. Le match, déjà déséquilibré, le devient forcément encore plus après et l’OL n’a plus qu’à dérouler son jeu. L’équipe fait tourner et, avec sa qualité technique, se procure nombre de nouvelles occasions. Mariano puis Traoré viennent alourdir la note avant que Fekir, en deux temps, ne vienne « humilier » les Verts. C’en est trop pour certains… L’envahissement du terrain clôture un match qui restera dans l’histoire des Derby puisque c’est la plus large victoire Lyonnaise dans le Forez. En attendant l’année prochaine bien sûr…

Oreste

Retour en tweet sur les meilleurs moments du match

Le résumé du match avec les commentaires d’OLTV 🙂

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance. La rédac’ Coeur de Gone.fr

Partager

A propos

Coeur de Gone est un blog dédié aux supporters lyonnais. Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux.

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :