L’OL reçoit samedi Bordeaux pour le premier test de son début de saison. Après l’animation défensive, c’est autour de la construction du jeu que les attentes seront fortes. Pour alimenter des attaquants déjà efficaces malgré les imperfections, le milieu Sergi Darder, peu en réussite, fera face à un enjeu supplémentaire…

« On a encore une marge de progression dans notre jeu ». Ce constat de Bruno Génésio à la presse
avant la venue de Bordeaux au Groupama Stadium ce samedi sonne comme une évidence. Si, après
deux matches, l’OL pointe en tête, le contenu proposé par le onze lyonnais reste encore logiquement
et largement perfectible. On a vu des signes positifs concernant la base arrière des Gones et cela
demande confirmation. Après Rennes, c’est désormais sur l’aspect offensif que l’on attend une
progression, avec l’évolution individuelle de plusieurs joueurs face aux Girondins.

Parmi eux, Sergi Darder, dont le profil technique et les qualités de passe paraissent adéquats pour
accompagner Lucas Tousart comme relayeur du double pivot, n’a pas vraiment rayonné lors du
dernier match. Pourtant, l’espagnol a bien travaillé dans la récupération, comme tout le bloc
lyonnais, à gêner la progression rennaise. Rigoureux dans son placement, présent dans sa zone, il a
contribué à l’assise défensive maîtrisée de son équipe, en première mi-temps quand Lyon contrôlait
légèrement le jeu, ensuite face aux nombreuses poussées rennaises. A renouveler dès samedi !

Souvent décrié pour son manque d’impact et son physique « léger », il a cherché à répondre dans les
duels, volonté affichée d’ailleurs dès les matches amicaux. Mais ces qualités d’engagement ne sont
pas innées chez lui, et il gère encore mal ces phases de jeu. En témoignent certaines fautes
commises, dont la plus grossière, pour ne pas dire stupide, a entraîné le coup-franc du 2-1 à Rennes.

Outre ces considérations défensives, sa participation à la construction dans l’entrejeu et sa capacité à
déséquilibrer l’adversaire par ses angles de passe vers l’avant se sont très vite étiolées. Darder s’est
vite éteint, laissant les clés du jeu au seul Fekir. Le capitaine, bien plus affûté et apte à faire des
différences que ces derniers mois, est souvent parti de loin pour créer le danger, relayé par Traoré,
précieux sur les sorties de balle avec appui côté droit en deuxième mi-temps.

On ne dissertera pas aujourd’hui sur les pertes de balle quasi systématiques de Memphis ou les
nombreuses remises imprécises de Mariano qui ont, malgré l’efficacité qui leur a permis de donner la
victoire à l’OL, aussi appauvri une animation offensive lyonnaise rendue délicate par la pression des
rennais. Mais Sergi n’a pas pu proposer de solutions, d’alternatives. Le fantôme de l’omniprésence
de Tolisso dans tous les circuits de transmission au milieu a plané sur le terrain. On attendra autre
chose contre les bordelais où Vada et Sankhare notamment offrent une toute autre opposition.

A l’heure où les contours d’une première équipe-type se dessinent de manière un peu plus nette, où
l’adversité s’élève, une montée en puissance notable aux niveaux physique, technique et collectif
s’impose. Alors que le club s’active dans la recherche d’un milieu de terrain, l’exigence de
performance doit se renforcer. Le temps va bientôt manquer à Sergi Darder pour justifier la
confiance de Bruno Génésio. L’espagnol devra trouver un équilibre entre discipline défensive et
efficacité dans la construction, pour ne pas voir renaître les doutes et le débat sur l’adéquation de
son profil à la Ligue 1 et à l’OL. Tel est l’enjeu auquel il devra faire face dès samedi contre Bordeaux.

L’animation offensive ne pourra reposer que sur les seules fulgurances des attaquants ou la capacité
de Fekir à faire jouer les autres. Le rôle du deuxième milieu du pivot est ainsi d’autant plus
important. Il y a un besoin d’avoir quelqu’un avec un équilibre technique et physique, défensif et
offensif, pour avoir ce rôle de relayeur-relanceur. Force est de constater que Sergi Darder ne l’a pas
trouvé contre Rennes.

En attendant la rencontre, découvrez notre avant-match OL-Bordeaux !

Julien

Coeur de Gone

Coeur de Gone

Coeur de Gone est un blog dédié aux supporters lyonnais. Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux.

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :