Ce samedi, dans le cadre de la 38e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais reçoit l’OGC Nice, au Parc OL. C’est le dernier match de la saison pour l’OL. Une saison où l’amertume et la colère auront pris le pas sur tous les autres sentiments. Une nouvelle saison blanche, ponctuée par une fracture entre la plupart des supporters et les dirigeants du club, et par la montée d’un mouvement anti-Génésio. A l’OL, les vacances arrivent, et vont faire du bien à tout le monde…

Avant de parler du contexte, il y a un match à jouer. L’OL, assuré de finir 4e du championnat, reçoit Nice, assuré de finir troisième. Cette rencontre n’a donc aucun réel enjeu sportif. Mais cela reste un choc de notre championnat. Les dirigeants auraient rêvé que ce soit une “finale” pour la 3e place. Nice n’a pas craqué, mais c’est surtout l’OL qui a pris trop de retard. Lyon finira à 8 points du podium au mieux, 14 points au pire. Et c’est déjà beaucoup trop…

Alors les enjeux sont ailleurs. Collectivement, il y a la volonté de finir avec 69 points. Un symbole pour la région. La volonté de finir la saison de Ligue 1 comme elle avait commencé, par une victoire. La volonté d’enfin prendre des points face à Nice, qui avait battu l’OL lors de la phase aller, à l’Allianz Riviera. La volonté d’offrir un doublé à Alex Lacazette, pour qu’il franchisse la barre symbolique des 100 buts en Ligue 1. La volonté, enfin, d’offrir une belle fin à tous les joueurs dont cette rencontre sera la dernière sous le maillot lyonnais.

Et ces joueurs qui pourraient partir cet été, ils sont nombreux. Cela ne fait plus de doute, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso vont quitter le navire. Les deux internationaux français ont franchi un cap. Ils vont, à l’image de Samuel Umtiti l’an dernier, s’envoler vers de très grands clubs. D’autres pourraient suivre, mais pour d’autres raisons. Mathieu Valbuena, Nicolas Nkoulou, Maciej Rybus, Emanuel Mammana, Maxime Gonalons, Sergi Darder, Jordan Ferri et Rachid Ghezzal, en fin de contrat, tous pourraient être amenés à signer ailleurs. Difficile d’imaginer que tout le monde parte, mais il se pourrait bien que la plupart d’entre eux ne soient plus lyonnais d’ici 3 mois.

Et dans les tribunes ? Il ne devrait pas y avoir de protestation directe contre Bruno Génésio ce samedi soir. Protégé par son statut de lyonnais, et malgré la fronde d’un certain nombre de supporters dans plusieurs villes de France depuis une semaine, l’entraîneur lyonnais pourrait être épargné. D’autant que Xavier Pierrot, le stadium manager du club, a interdit l’entrée des banderoles “Génésio stop” au Parc OL. Démocratie quand tu nous tiens… Mais plus globalement, l’ambiance devrait être pesante, et la contestation devrait se faire ressentir dans les tribunes.

Au club, Jean-Michel Aulas semble prêt à repartir pour une saison avec le même staff, et ce quelque soit l’ambiance de ce samedi soir. L’OL va mal, et l’horizon est difficile à éclaircir. La saison a été ratée. A l’heure du bilan, on retiendra la demi-finale de Ligue Europa, meilleure performance de l’histoire du club en C3, mais qui laissera tout de même un goût amer… En Ligue 1, l’OL est hors du podium pour la 2e fois du siècle, seulement. En Coupe de France, l’aventure s’est arrêtée en 1/16e de finale, sur la pelouse du Velodrome. En Coupe de la Ligue, alors que la finale était au Parc OL, les hommes de Génésio se sont inclinés aux tirs au but, à domicile, contre Guingamp, en 1/8e de finale. Enfin, l’OL est passé totalement à côté du Trophée des Champions, en août dernier. Cruel bilan, mais rien ne changera, apparemment…

Le groupe pour Lyon-Nice : A.Lopes – M.Gorgelin – C.Jallet – M.Yanga-Mbiwa – N.Nkoulou – M.Diakhaby – E.Mammana – J.Morel – M.Gonalons – S.Darder – J.Ferri – C.Tolisso – H.Aouar – M.Valbuena – M.Cornet – N.Fekir – Memphis – A.Lacazette.

Ider Nabili

Ider Nabili

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :