C’est au bout d’une longue soirée stambouliote que les Gones sont allés chercher leur place pour la demi-finale de la Ligue Europa, après une séance de tirs au but irrespirable que Maxime Gonalons aura achevé de la plus belle manière.

Que cet OL est déroutant cette saison, capable de prestations de haut vol comme celle de ce soir ou contre la Roma au tour précédent et du pire comme trop souvent en L1 contre Lorient, Guingamp, Lille…
À la fin de cette partie, on ne peut s’empêcher de se demander ce que l’effectif actuel aurait pu donner avec plus de régularité, et des choix plus judicieux.
Le match de ce soir aurait pu, au vu du scénario, se terminer d’une manière plus tragique pour les Gones.
Malgré une bonne entame, ce sont les turques qui vont ouvrir le score par le biais de Talisca et qui permet à ce moment-là de qualifier le Besiktas.
Dans un stade chauffé à blanc, les hommes de Génésio vont toutefois revenir dans le match grâce à son buteur maison, Alexandre Lacazette qui inscrit son 31e but de la saison toutes compétitions confondues.
Un avantage sur les deux matchs que les lyonnais auraient pu consolider, de nouveau grâce à Lacazette, mais sa frappe s’écrase sur le poteau de Fabri.
Au retour des vestiaires, c’est le Besiktas qui va toutefois reprendre l’avantage par Talisca et ainsi mettre les équipes à égalité sur l’ensemble de deux matchs.
C’est désormais un match irrespirable qui s’engage dans lequel Lacazette aura eu deux nouvelles tentatives de tuer le match, mais l’attaquant lyonnais échoue à trouver le cadre.
Ce sont des prolongations interminables puis une séance de tirs au but à suspense qui va déterminer le sort d’une confrontation qui aura jusqu’à la fin, fait couler beaucoup d’encre.

Les stats du match :

31 :
En inscrivant son 31e but de la saison, Alexandre Lacazette égale son record de la saison 2014-2015 (31), un record qui sera probablement dépassé lors des prochains matchs.

3 :
Il s’agira de la troisième demi-finale européenne de l’histoire du club après 1964 et 2010, en espérant enfin franchir cette dernière étape.

2004 :
Il faut remonter à 2004 pour retrouver deux clubs français en demi-finale des coupes européennes (Monaco,Marseille).

7 :
C’est la 7e victoire aux tirs aux buts de l’OL dans son histoire sur 25 séances.

Les notes :

Lopes : 7
Ses arrêts ont permis à l’OL de rester dans la partie, une partie de qualité ponctuée par une séance de tirs aux buts de haute volée qui a permis à l’OL d’accéder aux demi-finales.

Jallet : 4
Une copie moyenne pour le latéral qui n’a pas apporté suffisamment offensivement, il a également subi les assauts adverses notamment sur le deuxième but adverse.
Son raté dans la séance de tirs aux buts aurait pu être fatal.

Diakhaby : 7
Un match de très haut niveau pour le jeune défenseur lyonnais qui ne cesse de progresser au fil des matchs.
Son jeu de tête et sa dureté dans les duels ont fait beaucoup de bien à la défense lyonnaise, il aurait pu être décisif sur les coups de pied arrêtés de l’OL.

Nkoulou : 7
Un retour de très grande qualité pour un joueur qui était mis au placard depuis plusieurs mois.
Son expérience a fait le plus grand bien à la défense lyonnaise et sa qualité de relance a soulagé l’OL.

Morel : 8
Le meilleur joueur lyonnais sur les deux confrontations, Jérémy Morel a livré deux matchs de très haut niveau.
Buteur à l’aller, sa prestation du retour fut du même acabit et a stabilisé le côté gauche lyonnais.

Gonalons : 5
Un match moyen pour le capitaine, auteur de nombreuses pertes de balles et moins inspiré que son compère au milieu de terrain.
Passeur décisif sur le but de Lacazette, c’est son dernier tir au but qui délivre toute une équipe.

Tousart : 7
Un nouveau match de très bon niveau pour le jeune milieu lyonnais qui lui aussi est une des révélations de la saison.
Son abattage au milieu de terrain fut impressionnant et son impact offensif s’est fait plus sentir que d’habitude, signe qu’il s’installe de plus en plus dans le milieu lyonnais.

Tolisso : 8
Une nouvelle partie de niveau européen pour Coco Tolisso qui n’en finit plus de surprendre par son volume de jeu toujours aussi impressionnant.
Sa capacité à revenir défendre et relancer les attaques lyonnaises furent importantes sans compter les nombreuses fois où il s’est projeté dans la surface pour apporter le surnombre.
Son tir au but plein de sang-froid prouve que désormais, il a tout d’un grand.

Valbuena : 5
Un match moyen pour l’attaquant lyonnais qui malgré sa grosse activité n’a jamais réellement été dangereux offensivement, accumulant les mauvais choix et à l’origine de pertes de balles dangereuses.

Lacazette : 7
Un match contrasté pour Alex Lacazette, buteur en première mi-temps, mais qui à trois reprises à manquer l’occasion de tuer définitivement la rencontre.
Sa sortie sur blessure est un très mauvais signe en vue des demi-finales, tout le peuple lyonnais espère un retour rapide pour qu’il puisse disputer au moins une des deux échéances.

Besiktas 2 – 1 Olympique Lyonnais
Talisca 27′, 58′        Lacazette 34′
Vodafone Arena
Quart de finale retour de la Ligue Europa

 

Besiktas : Fabricio – Gonul, Mitrovic, Tosic, Correia (Beck 77′) –  Ozyakup (Uysal 94′), Hutchinson, Quaresma (Arslan 117′), Talisca, Babel – Tosun.

OL : Lopes – Jallet, Diakhaby, Nkoulou, Morel (Rybus 120′)  – Gonalons, Tousart, Tolisso, Cornet (Fekir 77′), Valbuena – Lacazette (Ghezzal 90′).

Corentin Dupont

Corentin Dupont

Rédacteur pour le blog Coeur de Gone | "Bercé par Sonny Anderson, éduqué par Juninho, émancipé par Bako Koné." | @Corentin_Dupont

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :