7 buts et une qualification, voilà ce qui s’appelle faire le travail ! Devant leur public, les lyonnais ont brillamment ponctué leur confrontation contre une très faible équipe néerlandaise. Un festival de buts qui en appelle à beaucoup d’autres.

Une orgie de buts !

Dès le début de la rencontre, les Gones vont achever un suspens déjà bien mince après le succès du match aller grâce à l’ouverture du score de Nabil Fekir qui profite des largesses de la défense néerlandaise pour marquer son premier but de la soirée.

Maxwel Cornet va enterrer définitivement l’AZ qui malgré la réduction du score de Garcia va sombrer en fin de première mi-temps. Tout d’abord grâce à Fékir et Darder qui permettent à l’OL de rentrer aux vestiaires avec un avantage de 3 buts.

Malgré un certain relâchement défensif, l’OL va reprendre le large grâce à Nabil Fekir qui signe un triplé dans le dernier quart d’heure. Puis dans les derniers instants de la rencontre, les jeunes Aouar et Diakhaby vont parachever le large succès lyonnais.

Au delà du pur résultat comptable, l’OL semble retrouver peu à peu des couleurs après sa piètre prestation du derby. Le retour en forme de Fekir, la montée en régime de Memphis et les révélations Tousart, Diakhaby ou encore Aouar peuvent permettre à l’OL de finir la saison sur une note plus positive que l’ensemble de l’exercice.

Désormais qualifié pour les 8e de finale, l’OL peut espérer faire plus que de la figuration dans cette compétition et avec un tableau dégagé, tout est possible ! Tirage au sort prévu ce vendredi à 13h.
Les stats du match :
(En collaboration avec Stats Foot)

115 :
En marquant son premier but en pro, Houssem Aouar devient le 115e buteur de l’OL en Coupe d’Europe.
Il est le plus jeune buteur de l’OL depuis Benzia (18 ans, 2 mois).

2005 :
Il faut remonter à Mars 2005 et Sylvain Wiltord pour retrouver la trace d’un joueur français inscrivant un triplé en élimination directe de Coupe d’Europe.

10/10 :
En basket on appelle ça un double/double !
Alors que beaucoup considère qu’il n’est pas encore à 100%, Nabil Fékir en est déjà à 10 buts et 10 passes décisives toutes compétitions confondues.

Les notes :

Lopes : 5
Encore un match plutôt tranquille pour le gardien lyonnais qui certes est battu sur la frappe de Garcia mais qui a réalisé plusieurs parades qui semblent anecdotiques à la lumière du score.

Jallet : 3
Malgré une première mi-temps plutôt correcte, Christophe Jallet semble vraiment en manque de rythme dès que l’heure de jeu arrive. De plus, à de nombreuses reprises, il a semblé en difficulté défensivement et le retour de Rafael devrait lui faire perdre une place dans le onze.

Mapou : 3
Ce match devait le relancer, il aura eu l’effet inverse.
Il est l’un des grands perdants de la soirée, dépassé dans le peu de situations qu’il a eu, il n’a pas rassuré aux côtés de Diakhaby et l’OL aurait pu être puni si l’adversaire avait été d’un autre calibre.

Diakhaby : 5
Un match sérieux et appliqué pour le défenseur lyonnais qui continue de montrer qu’a défaut d’être le plus rassurant des défenseurs, il est peut être le mieux placé pour accompagner Mammana dans la charnière lyonnaise.

Rafael : 6
De retour de blessure et pas à son poste, cela ne semble pas déranger Rafa.
Un match complet et réussi pour l’ancien mancunien, solide défensivement et qui comme à son habitude fait du bien offensivement en venant apporter le surnombre sur son côté.

Tousart : 7
Lucas Tousart impressionne de plus en plus à chaque match.
Son repli défensif, sa qualité dans la relance, sa force dans les duels font toujours autant de bien au onze lyonnais à son poste de prédilection à savoir celui de sentinelle.
Dans une meilleure forme actuelle que son concurrent Gonalons, il serait dommage de le sortir du onze au profit d’un joueur en méforme.

Darder : 7
Un des grands acteurs de la soirée.
Sa vista technique est toujours aussi appréciable, sa faculté à casser les lignes et à offrir une solution supplémentaire à ses coéquipiers est une force non négligeable dans le 4-3-3 lyonnais.
Buteur et passeur, l’espagnol a montrer à ses détracteurs qu’il fallait encore compter sur lui pour la fin de saison.

Ferri : 5
Un match moyen pour le capitaine lyonnais.
Jordan Ferri a toutefois fait l’étalage de tout ce qu’il savait faire à savoir de la combativité, de l’envie, de la fougue et sa capacité à se projeter vite vers l’avant.
Mais aussi tout ce qui fait qu’il n’a plus sa place dans le onze titulaire à savoir ses pertes de balles dangereuses et sa faculté à disparaitre des matchs de façon bizarre.

Ghezzal : 5
Quand on est le seul attaquant à ne pas marquer dans un festival 7-1, évidemment cela interroge.
Malgré de belles intentions et une passe décisive sur le but de Sergi Darder, l’international algérien fut l’un des moins bons joueurs lyonnais sur le terrain.
De plus, sa colère à sa sortie n’est pas pour arranger son image déjà bien ternie par sa volonté de ne pas prolonger l’aventure avec son club formateur.
Un seul mot à rajouter à cela, bon vent.

Fekir : 9
L’homme du match.
A tous les prétendus experts du football français qui l’annonçait cramé, avec un ego surdimensionné, Nabil leur passe le bonjour. Dans un poste d’attaquant inhabituel, Nabil Fekir a brillé par sa qualité technique, sa vivacité et son réalisme devant le but. C’est peut-être la meilleure nouvelle de la soirée.

Cornet : 5
Buteur ce soir, Maxwel Cornet a livré une copie plutôt moyenne montrant lui aussi tout ce que l’on sait déjà de lui. Capable de faire des différences par sa vitesse mais qui perd trop souvent des ballons importants et dont le repli défensif laisse à désirer.

Les entrants :
Si Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso sont rentrés en fin de match, tout le monde n’avait d’yeux que pour Houssem Aouar. Le jeune lyonnais a régalé le Parc OL pour sa première à domicile, ponctuant sa belle entrée par un but magnifique, on attend déjà la prochaine.

Le résumé du match en vidéo :

 

 

OL 7 – 1 AZ Alkmaar
Fekir (5′,27′,78′) Garcia (26′)
Cornet (17′)
Darder (34′)
Aouar (87′)
Diakhaby (89′)
Parc Olympique Lyonnais
16e de Finale de Ligue Europa

Corentin Dupont

Corentin Dupont

Rédacteur pour le blog Coeur de Gone | "Bercé par Sonny Anderson, éduqué par Juninho, émancipé par Bako Koné." | @Corentin_Dupont

2 commentaires

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :