Jamais dans l’histoire récente de l’OL, une victoire des Gones à domicile aura autant eu une ambiance aussi pesante…

Des banderoles (pas toujours de qualité), des sifflets (injustes eux aussi) et une absence de chants de la part des deux virages montrent indiscutablement la scission voire la fracture qui subsiste entre l’OL et son public.

La défaite dans le derby encore dans toutes les têtes, l’OL recevait Nancy qui dans son opération maintien voyait d’un très bon œil la possibilité de prendre des points face à la bête blessée. Après un début de rencontre tout juste passable, soyons honnête, l’OL prend le dessus d’une bien pâle équipe nancéienne qui ne semblait pas avoir inscrit cette rencontre dans son tableau de marche et a plutôt en ligne de mire, les prochaines rencontres contre des concurrents pour le maintien.

Peu avant la mi-temps, Mathieu Valbuena pourtant blessé ouvre le score d’une magnifique frappe enroulée. Puis, idéalement servi par Alexandre Lacazette, Nabil Fékir permet aux Gones de prendre le large avant de rentrer au vestiaire.

“Saison gachée, Blason souillé, joueurs staff dirigeants, où sont l’ambition et la fierté ?” Photo : Camille L.

En seconde période, Alexandre Lacazette sur penalty puis Memphis Depay vont venir parachever un succès lyonnais qui ne viendra sûrement pas atténuer les déceptions récentes. Mais encore une fois, il est difficile de ne pas mettre en cause les choix de Bruno Génésio notamment de ne pas faire rentrer Gaspar et Aouar alors que l’OL menait 4-0. Il serait quand même intéressant de demander au “coach” lyonnais pourquoi ne pas mettre en confiance des jeunes à potentiel, dont l’un est plus proche que jamais de la sortie.

Pour un club qui se revendique deuxième académie d’Europe, il serait bon de rappeler le nombre famélique de jeunes Gones sortis de l’Académie récemment quand on connaît le potentiel de celui-ci.
De plus, il serait bon de souligner l’incompréhensible comportement d’une dizaine de supporters lyonnais qui ont sifflé Alexandre Lacazette à sa sortie. Serait-il nécessaire de leur rappeler l’importance et l’impact de celui-ci depuis 4 saisons maintenant, l’ingratitude se paye tôt ou tard et le goleador lyonnais ne mérite pas ce traitement, la colère n’excuse pas ça

Les stats du match :
(En collaboration avec Stats Foot)

C’est la 900ème victoire de l’histoire de l’OL en L1, pas la plus mémorable malgré le score.

C’est le nombre de points de l’OL après 24 journées, l’année précédente, l’OL en comptait 33, mais à ce moment précis, le podium semblait possible alors qu’aujourd’hui…

10C’est le nombre de ballons perdus par Mammana ce soir, mais c’est le lyonnais qui en a le moins perdu..

Les notes du match :

Lopes : 5
Rien à signaler pour Anthony Lopes qui a vécu une soirée paisible sans aucun danger, un changement par rapport à dimanche, mais enfin face à l’une des pires attaques de la L1.

Jallet : 3
Malgré un match tranquille en défense, le latéral lyonnais a brillé par son insuffisance offensive, enchainant mauvais centres et balles perdues. Il serait peut-être temps d’essayer quelqu’un d’autre pour ne pas reprendre un bouillon samedi prochain.

Mammana : 6
Insuffisant dimanche, il a été le patron de la défense ce soir.
Ses bonnes interventions défensives furent combinées à de très bonnes relances offensives. Enfin installé dans le onze ?

Mapou : 5
Peu d’interventions pour Mapou hormis un coup d’épaule très rugueux sur un nancéien en première mi-temps, difficile de juger son match.

Morel : 5
Même constat pour le latéral gauche lyonnais, peu de chevauchées vers l’avant et rien à faire en défense, un match plat pour lui.

Gonalons : 5
Un match rempli pour Gonalons sur et en dehors du terrain, à l’origine du but de Memphis, il a également dû essayer d’éteindre l’incendie avec des supporters très remontés contre un capitaine qui ne l’était pas dimanche.

Tousart : 5
À l’instar de son camarade au milieu, Lucas Tousart a eu un match tranquille au milieu de terrain, peu dérangé par ses homologues lorrains, mais sa propreté dans le jeu et sa rudesse dans les duels ne sont plus à prouver.

Cornet : 3
Dans ce festival offensif, l’ancien messin n’a encore une fois pas brillé par son efficacité.
Brouillon, maladroit devant le but, ses titularisations constituent toujours autant un mystère pour les supporters lyonnais.

Valbuena : 5
Avant sa blessure, le milieu lyonnais a fait du Valbuena, maladroit par moment, mais combatif et récompensé de ses efforts par un sublime but, et d’un pied qui plus est.

Fekir : 6
Un vrai match rempli pour Nabilon, buteur et omniprésent sur le front de l’attaque lyonnaise.
Sa vitesse et sa puissance ont fait du bien à ses camarades de l’attaque et son entente du jour avec Alex Lacazette nous a rappelé des heures bien plus heureuses dans le passé lyonnais.

Lacazette : 7
Buteur et passeur, un nouveau match complet pour le meilleur joueur lyonnais de la saison.
Sa présence sur le terrain et dans le jeu est toujours aussi indispensable et le buteur lyonnais ne mérite pas le traitement que certains supporters lui ont infligé.
Au lieu de le siffler injustement, il faudrait profiter des matchs qu’il lui reste sous le maillot de son club formateur.

Alexandre Lacazette

Memphis : 6
À l’origine du pénalty et buteur, Memphis a enfin fait un match et une entrée au niveau de son potentiel. Ses premières performances devaient être attribuées à un manque de rythme inhérent à une nouvelle recrue et on espère maintenant avoir un Memphis à 100 %, l’OL en aura besoin.

Les buts en vidéo :

Olympique Lyonnais 4 – 0 AS Nancy Lorraine
Valbuena 39′
Fekir 43′
Lacazette (SP) 54′
Depay 58′
Parc Olympique Lyonnais
24e Journée de L1

Corentin Dupont

Corentin Dupont

Rédacteur pour le blog Coeur de Gone | "Bercé par Sonny Anderson, éduqué par Juninho, émancipé par Bako Koné." | @Corentin_Dupont

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :