Le 2 mai dernier, à l’aube de la rencontre décisive entre Lyon et Monaco, nous vous avions posé une question sur nos réseaux sociaux. Bruno Génésio doit-il continuer sur le banc de l’OL la saison prochaine ? Cette fameuse “saison prochaine”, c’est celle actuelle, dans laquelle l’OL est à la traîne.

Lors de notre sondage du mois de mai, avant même la qualification pour la Ligue des Champions en poche, 54% des votants avaient déclaré vouloir continuer avec Bruno Génésio.

Près de 6 mois plus tard, et au moment où l’OL traverse une crise de résultats, malheureusement devenue annuelle, nous nous sommes penchés sur les opinions des supporters sur le coach, majoritairement soutenu lors de la fin de saison dernière. Via un nouveau sondage réalisé sur les pages de Coeur de Gone, nous vous avons demandé si l’entraîneur lyonnais était toujours l’homme de la situation. Le résultat est sans appel. Pour 81% des votants, Bruno Génésio n’est pas au niveau des attentes.

Bruno Génésio a toujours le soutien du groupe. Proche des ses joueurs, ces derniers n’hésitent pas à défendre leur coach lorsqu’ils sont interrogés sur le sujet. Depuis la défaite contre Guingamp, Alex Lacazette, Maxime Gonalons, Sergi Darder ou encore Corentin Tolisso ont affirmé publiquement leur soutien au coach lyonnais. Jean-Michel Aulas, qui l’a toujours ouvertement défendu, l’a maintenu dans ses fonctions. Il a cependant annoncé un objectif à court terme : celui d’être à 31 points à la mi-saison. Pour cela, il faudrait tourner à une moyenne de deux points par match pour y arriver. Pas si simple, mais Bruno Génésio a déjà été dans cette moyenne. Lors de la deuxième partie de saison dernière, l’OL tournait à une moyenne de 2.05 points par match. Cela avait permis aux Gones d’accrocher la deuxième place…grâce à la différence de buts.

Bruno Génésio (Photo : Peggy D.)

Bruno Génésio (Photo : Peggy D.)

Mais Bruno Génésio est-il le premier fautif de la crise de résultats que traverse l’OL ? Pour certains supporters, pas si sûr. La discours du coach passe toujours dans le vestiaire, et c’est une des raisons qui pousse JMA à maintenir Génésio dans ses fonctions. C’est en effet le lien cassé entre le groupe et Fournier qui avait poussé le président lyonnais à écarter ce dernier. Les joueurs étant solidaires de leur coach, difficile de prendre de grandes décisions. Ce sont eux qui sont sur le terrain, et qui doivent hausser leur niveau de jeu pour retrouver des résultats conformes aux attentes du club.

Lors de la deuxième partie de la saison dernière, Bruno Génésio a réussi à redresser le club dans des circonstances bien différentes. Lors de sa présentation en janvier dernier, il confiait qu’il se lançait dans une “mission commando”. Si celle-ci a été brillamment réussie, on peut se demander si la tâche d’emmener l’OL au cours de toute une saison n’est pas trop difficile pour lui. En effet, Lyon réalise un début de saison qui entre dans l’histoire du club…mais pas positivement. 8 défaites en 14 matchs toutes compétitions confondues, c’est le pire bilan de l’histoire du club rhodanien… Qui plus est, Bruno Génésio détient le triste record du taux de défaites le plus fort à l’OL depuis Raymond Domenech… Dans ces conditions, il est difficile d’être très serein concernant les prochaines semaines lyonnaises…

En entrant dans son Parc OL, l’Olympique Lyonnais s’est lancé dans une nouvelle aire. Celle d’un club ambitieux qui rêve de régner de nouveau sur la planète Ligue 1 et faire trembler l’Europe. En effet, si le projet est grand et demande du temps, un des premiers points sur lesquels s’appuyer est probablement la gestion du sportif. Entre la vraie fausse arrivée d’un directeur sportif, et la nomination au poste d’entraîneur d’un ancien adjoint inexpérimenté à ce poste pour un cador du championnat, la gestion sportive pose question.

Il fut un temps, un entraîneur qui réalisait le doublé coupe-championnat était décrit comme une “erreur de casting”. Les temps ont changé. Mais pire encore, Bruno Génésio ne semble pas avoir la solution. Que ce soit en changeant de système ou d’hommes, ses choix sont critiqués. S’il les assume, il a toujours expliqué comprendre les réactions virulentes des supporters à son égard. Au moins au début de sa prise de fonctions. Comme un petit aveu de faiblesse…

Décriée voire moquée sur les réseaux sociaux, la communication de Bruno Génésio envers les supporters semble de plus en plus tendue. Et lors de sa nomination, Bernard Lacombe avait alors demandé aux supporters opposés à cette décision de “ne pas le gonfler”, et de “rester à leur place”. “Ils sont supporters, qu’ils supportent et restent à leur niveau” s’était-il alors emporté. Si Jean-Michel Aulas avait vite calmé le jeu, il remarquera que Génésio est sur la même longueur d’ondes que lui. En effet, selon le président et le coach, les supporters critiquant la gestion sportive du club ne font que “des discussions du café du commerce”. Une façon étrange de répondre aux sceptiques, notamment quand les résultats leur donnent raison…

Malgré les difficultés que traverse l’OL, Bruno Génésio ne semble pas réellement menacé. L’OL possède un effectif de qualité pour rebondir. Il reste à savoir si le rebond sera aussi fort que la saison dernière, pour espérer remplir les objectifs initiaux. La question de l’entraîneur se pose à plus long terme. L’OL est-il capable de renouer avec son glorieux passé sans changer sa direction sportive ? Pas si sûr. Pour autant, Bruno Génésio dispose encore de plus de deux ans et demi de contrat entre Rhône et Saône. À lui de répondre, par les résultats, à la majorité des supporters lyonnais qui ne le trouvent pas au niveau…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance 🙂 La rédac’

Idèr Nabili

Idèr Nabili

Supporter lyonnais et rédacteur pour coeur-de-gone.fr

Un commentaire

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :