SC Bastia 1 – 0 Olympique Lyonnais
Brandao 69′
Stade Armand Césari

Ce qui est bien avec la langue française, c’est que depuis quelques semaines, elle nous offre un myriade de mots différents pour désigner les matchs horribles de l’Olympique Lyonnais version 2015-2016.
Samedi soir, l’Olympique Lyonnais a livré son pire match de l’année 2016, incapable d’être dangereux et d’une faiblesse défensive abyssale, l’Olympique Lyonnais a peut-être dit adieu à la Champions
League.

La compo:
Lopes, Jallet- Mapou- Umtiti – Morel, Gonalons – Tolisso – Ferri (Grenier 45e) , Valbuena (Kalulu 75e) – Lacazette – Cornet (Ghezzal 70e)

Le match:
Une copie conforme des matchs de Janvier de l’Olympique Lyonnais.
Une possession exacerbé (73% de possession de balle), une domination territoriale mais stérile, l’OL n’a encore une fois pas été capable d’être dangereux et de se procurer la moindre occasion.
Une passe à dix sans mouvements, sans individualité, sans fluidité, rien, le néant, voilà un mot qui résume bien la saison lyonnaise.

En premier mi-temps, les lyonnais contrôlent la partie et à la suite d’un corner de Valbuena, la tête de Gonalons est proche d’ouvrir le score (19e).
Une nouvelle fois fébrile en défense, Lyon subit les contres adverses et Ngando est proche de punir une première fois les lyonnais (24e).
A la 40e minute, une mauvaise tête de Mapou est proche de blesser Anthony Lopes.

En seconde période, les Gones vont toujours être incapables de trouver la faille, sur un bon centre de Grenier, Tolisso manque d’ouvrir le score (56e).
Encore une fois, l’OL a laissé passer sa chance et une fois de plus, c’est sur un contre que la défense lyonnaise va être punie.
Ngando sert Brandao qui ouvrent le score pour des bastiais opportunistes (69e).
La réaction lyonnaise est timide à l’exception de Lacazette qui oblige Leca à un bel arrêt (74e).
L’exclusion de Cioni ne changera rien et l’OL concède sa septième défaite en dix matchs.

Depuis le derby, l’Olympique Lyonnais est dernier du championnat derrière Troyes et Reims, dingue.
Que la saison dernière semble loin, ce Lyon là est pathétique, stérile, ennuyant, frustrant.
Les recrues sont inefficaces, les cadres ne sont pas à la hauteur, les Gones payent chèrement leurs errements administratifs et leur politique de l’été dernier.
Une attaque inoffensive, un milieu qui manque de combativité, une défense aux abois, l’Olympique Lyonnais rentre dans le rang et n’a plus un statut d’équipe européenne.
La fin du cycle va faire du bien, les escrocs vont pouvoir aller chercher de l’argent ailleurs et place aux jeunes, ça ne peut pas être pire de toute façon.
Adieu la Champions League et probablement adieu l’Europe.

LES “TOPS” Coeur de Gone:


Umtiti:
Il est le seul qui mérite d’être mentionné dans les TOPS.
Il est le seul à être à son niveau, il se bat seul dans une défense en difficulté permanente, l’Olympique Lyonnais ne mérite plus un défenseur de sa trempe.

LES “FLOPS” Coeur de Gone:


La défense:
Jallet:
Encore un match insipide pour l’ancien parisien, dangereux défensivement et inefficace offensivement, il faudrait peut être songé à donner sa chance à Rafael.
Morel:
L’Olympique Lyonnais a écarté Bédimo pour Jérémy Morel mais ce dernier est l’homme à l’origine du but bastiais.
Un manque de combativité sur Ngando fatal pour l’OL.

Le milieu:
Ferrisso:
Que ce fut poussif pour Ferri et Tolisso qui alternent encore une fois le bon et l’horrible cette saison.
A défaut d’être des cadres, il faudrait déjà en avoir l’attitude et pas seulement le salaire.

Valbuena:
Un match horrible pour l’ancien marseillais, d’une inefficacité affolante devant, le plus gros salaire lyonnais est incapable de s’entendre avec Lacazette.
Il avait rejoint l’OL pour jouer l’Euro, espérons qu’il le quitte après un Euro auquel il ne prendra pas part.

Corentin Dupont

Corentin Dupont

Rédacteur pour le blog Coeur de Gone | "Bercé par Sonny Anderson, éduqué par Juninho, émancipé par Bako Koné." | @Corentin_Dupont

Le coin des Gones

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :