Ce vendredi soir, l’OL accueille l’AS Monaco au Groupama Stadium. En préambule de ce gris match, on est allé interviewer les monégasques du site Live Team ASM. Le site, l’actu de l’ASM, Rachid et bien plus encore : à découvrir dans notre Social Club spécial OL-ASM…

Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis Nicolas, j’ai 28 ans, supporter de l’AS Monaco et je suis le fondateur de . En dehors de l’ASM, je suis compositeur et je suis actuellement en train de monter une société en développement artistique dans le domaine musical.

Pouvez-vous nous présenter LiveTeam ASM?
 est un site d’actualité sur l’AS Monaco. Notre site va bientôt entrer dans sa 4 ème année d’activité. Tout a commencé en effectuant une page Twitter sur l’actu et surtout le mercato des Rouge & Blanc. Ayant rapidement obtenu la confiance de la communauté asémiste, nombreux sont les suiveurs qui nous ont demandé de faire un site web. Nous nous y sommes attelé après avoir constaté que notre activité plaisait également sur les autres réseaux sociaux. Aujourd’hui, nous comptabilisons entre 4 et 5 millions de visiteurs sur notre site à l’année et tentons de nous améliorer d’année en année.

Beaucoup de points à aborder du côté de l’actualité de Monaco, commençons par la saison dernière : on croyait le PSG invincible, et c’est Monaco qui a été champion de France. Racontez nous cet incroyable championnat ?
L’année dernière est certainement la plus belle que j’ai vécu en plus de 20 ans de vie de supporter. Même 2003-2004 me paraissait inférieure tant le jeu, le nombre de buts, et la lutte pour le titre était incroyable contre un Paris également impressionnant. Au final, on se dit que le PSG est intouchable mais le PSG c’est seulement 2 matchs sur 38. L’an dernier, l’ASM a été championne car elle a compris cela et s’est battue sur tous les matchs en croyant en ses chances. Les résultats suivent, les cartons s’empilent et la confiance fait le reste. Le groupe était incroyable.

La saison dernière, c’est aussi un sublime parcours en Ligue des Champions. Vous avez succédé à Lyon au niveau des derniers clubs français demi-finalistes de la Champions League. Racontez-nous ce parcours
On aurait espéré succédé à l’AS Monaco en tant que dernier finaliste de la Champion’s League haha vu que personne n’y est retourné depuis nous en 2003-2004 mais la Juventus était vraiment impressionnante. Même si la Juve n’a pas réalisé le même type de performance en finale contre Madrid. À mon sens, la Juve était l’équipe à ne pas affronter en demi… En dehors de cela, je pense que notre tour préliminaire a lancé notre saison. Dés le début on a pu sentir que ce groupe avait de l’envie, un talent fou et la hargne nécessaire pour se faire mal sur le terrain. Ils étaient prêts à souffrir les uns pour les autres. La force des grands groupes.

Et pour finir sur la saison dernière, c’est une finale de Coupe de la Ligue perdue contre Paris… à Lyon. Beau souvenir tout de même ou anecdotique par rapport à la saison dans sa globalité ?
En toute franchise, on aurait aimé la gagner mais c’est de loin la compétition la moins importante. À cette époque là, les joueurs commençaient à être grillés physiquement. Cela commençait à se sentir et je pense, comme pour la demi de Coupe de France, qu’ils l’ont joué sans vraiment la jouer. Une de nos journalistes était en zone mixte et nous affirmait que les joueurs étaient très loin d’être abattus après le match. Comme quoi… Ce PSG là, nous avions pris 4 points sur 6 contre eux, personne d’autre ne l’avait fait et c’est bien là l’essentiel. Après 17 ans sans titres de champions de France, 14 ans sans titre tout court, je peux te dire qu’on l’aurait pris même si le titre de champion était d’une jouissance on ne peut plus puissante.

Il y a eu, comme souvent à Monaco, une vague de départs et d’arrivées cet été, avec notamment le départ de Mbappé à Paris. Un mot sur ce départ ? Et comment l’ASM arrive à être compétitive malgré un effectif qui change constamment ?
Comme tu le dis, tous les ans ou presque il y a du mouvement chez nous. Ainsi est fait le projet. Beaucoup, en France, disent « Monaco n’a pas de projet ». À ces gens là je leur souhaite ainsi de ne pas avoir de projet puisqu’ils ne sont jamais champions. En France on te balance que tu devrais faire si ou ça alors que tu termines systématiquement derrière celui que tu veux conseiller. L’histoire du camembert qui dit au roquefort « Tu pues ! ». Pour en revenir à Mbappé, on savait qu’on allait le perdre, peut-être pas tout de suite mais c’était qu’une question de temps. Potentiellement ce mec est le futur ballon d’or. On le sait à Monaco depuis un moment. Sa manière de partir n’est pas bonne, la communication autour n’est pas bonne mais son entourage est aussi responsable que le club. Au final, lui rejoint son « Club de Coeur made in Nike » et Monaco obtient de quoi vivre sereinement pendant 2-3 saisons sans trop vendre et ainsi espérer rejouer quelque chose l’an prochain ou dans 2 ans. Vraiment, la communication autour de ce transfert était abjecte. Ça gâche un peu l’histoire.
L’ASM arrive a être sur le podium car elle a certainement la meilleure cellule de recrutement de France et l’une des meilleures d’Europe si ce n’est la meilleure. Tout est anticipé. Toujours. Alors oui il y a eu quelques erreurs mais tout a toujours été corrigé en peu de temps. A ce niveau, c’est assez incroyable.

Revenons à la saison actuelle, vous êtes 2ème, à trois points du leader parisien, mais vous semblez plus fébrile que la saison dernière, plus prenable. Comment vous l’expliquez ?
On est plus fébriles. Les meilleurs joueurs ne sont pas encore bien intégrés et sont arrivés en méforme physique. Jorge peine à remplacer Mendy qui laisse un grand vide. Le tout prend du temps. Avant d’être champions, nous avions été lamentablement éliminés en Europa League. Il y a des années de transition et je pense qu’elle en est une, même si celle-ci s’annonce, à mon sens, moins difficile qu’il y a 2 ans où l’on se tapait des matchs avec des branques telles qu’Echiejile, Lacina Traoré… quel enfer. Ce dernier n’arrive même pas à être titulaire à Amiens, Jardim arrivait à taper un podium avec lui. Quel magicien.

En Ligue des Champions c’est plus compliqué, 1 seul point en 2 matchs. Vous croyez encore à la qualification ?
Pour la Champion’s League, c’est encore jouable mais ce sera difficile, il faudra vraiment que les nouveaux débarquent sans trop tarder. Baldé Keita peut faire énormément de bien. Jovétic aussi et le retour de Boschilia, à terme, va soulager dans la rotation.

Côté lyonnais, un Lyon-Monaco ça rappelle un souvenir marquant : le 6-1 d’il y a deux saisons, qui qualifiait directement le vainqueur en Champions League, avec (beaucoup) de recul, comment expliquer un tel non-match de votre équipe ?
Au final, je les remercie car comme je te disais toute à l’heure, même si sur le moment, ça passe pas même avec la vaseline, à terme ça a permis de lancer le groupe qui nous a offert le titre. Je suis persuadé que le troisième tour préliminaire ainsi que le barrage ont été fondamentaux du coup, à titre personnel je l’ai vite oublié même si… j’aime pas votre stade qui ne nous réussi pas beaucoup. Sur le match en lui-même, faut savoir qu’on ne sait pas perdre. Quand on perd on se prend des roustes. Depuis 2 ans c’est ainsi, du coup on est prévenus à chaque fois.

Quel est le point fort de Monaco ? Et le point faible ?
Le point fort je dirais Falcao. C’est pas qu’un sublime finisseur, c’est un sublime capitaine. Un mec capable de galvaniser tout un groupe. De se faire écouter. Avec Liveteam, on a pu parler à pas mal de joueurs l’an passé, tous ont été d’accord pour dire que Falcao était LE bonhomme du vestiaire. À côté de ça, tu as Glik qui est un assassin et qui te permet d’aller au combat derrière. C’est important les gars comme ça. Notre point faible, je t’en dirais deux. Le premier est que le groupe est en rodage, il n’y a pas d’assurances en l’état actuel. L’autre est pour moi Subasic qui a un niveau nettement inférieur à ce qu’on lit dans les médias. Son ratio de but concédé par tirs cadrés est effrayant et sincèrement je trouve Benaglio bien plus convaincant.

Comment jugez-vous l’Olympique Lyonnais, son projet et son niveau actuel ?
L’OL est un grand club français c’est indéniable. Son projet, hormis la formation, je ne comprends pas tout. Génésio est un coach en carton, indigne d’un club comme l’OL. Vous méritez tellement mieux… Même s’il a une fascinante passion à nous emmerder sur le terrain je n’arrive jamais à comprendre ce qu’il veut faire. Il pourrait bosser à la DTN pour remplacer Guy Lacombe, il en a le niveau. En dehors de ça, vous avez un grand président mais qui essaie d’avoir une moyenne d’âge de 15 ans à en lire certains tweets. On se marrerait nettement plus si c’était Vadim sur Twitter. Il doit être marrant avec un coup dans le nez. Pour rester sérieux, vous avez un stade magnifique, un bon président. Pour les joueurs j’attends encore de voir car, comme nous, vous avez pas mal remodelé votre effectif.

Quel joueur lyonnais craignez-vous le plus ?
Anthony Lopes car il sort souvent des gros matchs avec des arrêts décisifs contre nous.

Allez, entre nous, il est comment Ghezzal ?
Bah écoute je l’aime plutôt pas mal sur ce que j’ai vu. Il a déjà été décisif et s’est montré très fort dans sa qualité de passe. Je sais que Falcao l’aime beaucoup car ils arrivent très bien à se trouver. Il est capable de faire de belles choses et je pense qu’avec un grand entraîneur comme Jardim, il peut vraiment faire de belles choses.

Quel est votre pronostic pour cette rencontre ?
Étant la pire catastrophe que je connaisse en pronostic, je vais dire victoire de l’OL 3-1 vu que je me plante à chaque fois.

Un grand merci à Nicolas de LiveTeam ASM pour leurs réponses. Comme toujours, on souhaite un bon match aux monégasques 😉

Rendez-vous la semaine prochaine sur Cœur de Gone pour un Social Club spécial ESTAC-OL.

Partager

A propos

Coeur de Gone est un blog dédié aux supporters lyonnais. Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux.

Répondre