Après s’être imposées la semaine dernière en Pologne sur le score de 5-0, ce mercredi 11 octobre, les Lyonnaises recevaient les joueuses du Medyk Konin au Groupama Stadium. Lors de 1/16 de ce finale retour de Women’s Champions League, l’OL a écrasé son adversaire du jour 9-0.

5-0 au match aller, 9-0 au match retour : les Lyonnaises n’ont pas fait dans le suspens pour se qualifier pour les 1/8 de finale de l’UWCL. Les Polonaises du Medyk Konin ont pu seulement contempler le tenant du titre à l’oeuvre.

Les Fenottes ont profité des vingt premières minutes pour faire un tour de chauffe et se chercher. Une entame de match où, sans surprise la possession de balle est lyonnaise. Si les joueuses de Reynald Pedros ont le ballon, elles ne trouvent pas immédiatement le chemin des buts. Ceci n’est que question de patience avant que les Lyonnaises enclenchent la vitesse supérieure et activent le mode rouleau-compresseur.

Sur le côté gauche, Selma Bacha est intenable et fait jouer sa vitesse. La jeune lyonnaise qui fête sa première sélection, est à l’origine du premier du but de son équipe. Selma Bacha parvient à percer la défense polonaise pour remettre le ballon à Camille Abily qui elle-même remet à Amel Majri. Cette dernière, placée à l’entrée de la surface de réparation, trompe Emily Dolan d’une frappe du gauche (1-0, 22′). Compteur débloqué, les Lyonnaises enchaînent.

Sur un contre, Ada Hegerberg se charge de faire le break (2-0, 29′). Une demi-heure de jeu et le moteur lyonnais est en marche et tourne à plein régime. Trois minutes plus tard, sur un centre d’Amel Majri, de la tête, Lucy Bronze s’offre son premier but sous les couleurs de l’OL (3-0, 32′).

Les Fenottes ne s’arrêtent pas là et continuent de presser l’adversaire. Si les joueuses du Mekyk Konin ont résisté pendant vingt minutes, après une demi-heure, la défense polonaise a complètement pris l’eau. Sur un corner tiré par Camille Abily, la capitaine, Wendie Renard s’élève pour marquer de la tête et enfonce un peu plus le Medyk Konin (4-0, 38′). Seulement une minute plus tard, Lucy Bronze, partie du milieu de terrain, effectue une magnifique course pour transmettre à Ada Hegerberg. La Norvégienne, parfaitement bien servie plein axe, marque un doublé (5-0, 39′).

Peu avant la mi-temps, Amel Majri récupère le ballon sur le côté gauche et sert Camille Abily qui y va également de son but et conforte un peu plus le lourd avantage de son équipe (6-0, 43′).

Au retour des vestiaires, les Fenottes ne baissent pas le rythme. Peu après l’heure de jeu, sur un coup-franc de Camille Abily, Wendie Renard place une nouvelle tête au fond des filets (7-0, 62′). Les Lyonnaises sont omniprésentes dans le camp du Medyk Konin.

La pression des joueuses de l’Olympique Lyonnais se fait de plus en plus ressentir dans la surface de réparation. Eugénie Le Sommer, prête à marquer se fait faucher par la gardienne adverse, Emily Dolan et obtient un penalty. Saki Kumagai se charge de la sentence et inscrit le huitième but de la partie (8-0, 65′).

En fin de match, Camille Abily et Wendie Renard récidivent. La première tir le corner, tandis que la seconde saute plus haut que tout le monde pour placer un bon coup de tête et marquer le dernier but du match (9-0, 88′)

Les Lyonnaises ont su parfaitement récompenser les 5000 spectateurs venus les soutenir, en leur offrant neuf buts. C’est donc sur un score cumulé de 14-0 que l’équipe de Jean-Michel Aulas se qualifie pour le prochain tour. Pour connaitre le prochain adverse des Lyonnaises, il faudra attendre le lundi 16 octobre, date du tirage au sort des 1/8 de finale.

OL : Bouhaddi – Bronze, Buchanan, Renard (cap.), Bacha (Cascarino, 59′) – Le Sommer (Petit, 77′), Kumagai (Laurent, 66′), Hamraoui, Majri – Abily, Hegerberg. Entr : Reynald Pedros.

Medyk Konin :  Dolan – Sikora (Shuppo, 55′), Slavcheva, Salata, Ficzay, Chudzik – Kaletka (Olejniczak, 92′), Balcerzak (Zajac, 72′), Dudek – Kostova, Gawronska (cap.). Entr : Roman Jaszczak.

Buts : Majri (22′), Hegerberg (29′, 39′), Bronze (32′), Renard (38′, 62, 87′), Abily (43′) et Kumagai (sp 65′) pour l’OL.

Partager

A propos

Répondre