Parce que les supporters adverses ont aussi droit à la parole, qu’ils ont des avis plus avisés que “Penalty pour Lyon” et “Aulas paie les arbitres”, nous leur avons tendu le micro. Avant Lyon/Guingamp, nous sommes allés à la rencontre de @RoudBoys. L’actu de l’En Avant (“Maïs que un club”), leur vision de l’OL, pronostic…et bien plus encore. Voici notre interview tout en humour et en second degré :

Roud Boys, c’est quoi ?
C’est un groupe de supporters guingampais qui s’est réuni il y a un peu plus d’un an, avant de s’agrandir en accueillant d’autres membres, qui a tout simplement pour but de faire rire et rassembler autour de tout ce qui touche de près ou de loin à l’En Avant. On essaie de faire preuve d’auto-dérision le plus possible, c’est presque obligatoire quand tu suis un “petit” club. Si tu attends de gagner quelque chose pour rigoler, tu vas vite t’emmerder. Pas besoin de vous expliquer, vous connaissez ça, ces dernières années.

Roud Boys en 3 mots ?
Mustapha Elhadji Diallo <3 (le “<3” ne comptant pas comme un mot.)

Mercato très agité à Guingamp, dans les deux sens, mais on va s’arrêter sur le départ de Marçal vers Lyon, même s’il appartenait à Benfica, quel est votre avis sur le joueur ?
Dans un premier temps, c’est une vraie perte pour nous. Sûrement celle qui fait le plus mal cette année. Il est arrivé chez nous un après-midi d’Août et il a posé son paquet sur le front de l’OM pendant 90 minutes avant mettre le feu au public dans les derniers instants. Et ça, c’était juste sur son premier match. Un véritable coup de foudre. Après, le joueur en lui-même a une éclosion tardive et entre typiquement dans la case de ces latéraux désormais bien plus offensifs que défensifs. C’est, du coup, un véritable crève-coeur de le voir dans ses premiers matchs chez vous, complètement banni de la moitié de terrain adverse, un peu comme un chien fou en laisse. Normalement, Marçal-Mariano ça doit faire mal avec une telle qualité de centre…

Guingamp c’est l’équipe qui a battu 3 fois l’OL la saison dernière dont 2 fois au Groupama Stadium, est-ce que désormais vous craignez moins l’OL qu’il y a 2/3 ans ?
On a longtemps été la bête noire de l’OL au début des années 2000, mais Jocelyn Gourvennec était pas fan de ce statut alors il a décidé que sous ses ordres Guingamp perdrait automatiquement chez vous et quand il a pris son petit 5-1 des familles, il s’en est allé mission accomplie et sourire aux lèvres. La saison dernière n’a donc servie qu’à rétablir un ordre naturel des choses. Pour résumer : même pas peur.

Vous êtes en L1 depuis 2013 et en 4 ans vous avez réussi à battre à peu près tout le monde, à gagner une Coupe de France, et à aller en 1/16e de finale d’Europa League. Est ce qu’en 2017/2018, on juge encore que Guingamp joue le maintien ?
C’est le premier objectif de chaque saison quand t’es guingampais. “Le maintien et après on verra si on peut faire autre chose” c’est l’une des phrases préférées de notre président, même si cette saison on affiche vouloir faire aussi bien voire mieux que la saison dernière où on termine dixième. On verra bien, mais ça s’annonce compliqué. Lentement mais sûrement, on se rapproche de l’objectif de s’installer en Ligue 1. Une saison à la fois, mais un accident est si vite arrivé. Demandez aux merlus.

Bon début de saison pour l’EAG, avec deux victoires face à Strasbourg et Metz, et deux défaites contre Paris et à Nice, à partir de quelle place vous seriez satisfait de votre saison ?
“Bon,” c’est vite dit. On prend six points mais en jouant 30 minutes sur chaque match. Beaucoup de chance contre Strasbourg qui touche quatre fois les montants avant qu’on n’ouvre le score et on enchaîne pas trois passes contre un Nice qui fait un début de saison pas loin de la catastrophe. ET ON MANGE UN BUT DE NOLAN ROUX. C’est grave ça, quand même. On va s’estimer contents à partir de la douzième place.

Aulas est en ce moment remonté contre votre président. Du côté de Lyon, les avis sont mitigés, beaucoup trouvent cela déplacé. Et du côté de Guingamp ?
Ça serait mentir que dire qu’il n’existe pas une minorité qui n’est pas, mais alors pas du tout, fan de Desplat mais globalement on a l’impression que le président a le soutien de ses supporters. La forme n’est pas toujours la meilleure, notamment quand il parle “de la comète PSG de la queue” ou un truc du genre. On est pas loin de la gorge profonde, sur ce coup. Mais sur le fond, il a on ne peut plus raison, Aulas semble totalement hypocrite et dépassé. Pour chaque déclaration du Aulas de 2017, il existe sûrement une déclaration tout à l’opposé du Aulas de 2007. Le vent a souvent été favorable pour lui et l’Olympique Lyonnais mais maintenant que le vent tourne, il a du mal à s’adapter au climat.

Quel est votre avis sur le début de saison de l’OL ?
Les joueurs changent mais l’OL de Génésio reste le même. Les résultats sont, parfois, présents, mais sur le terrain c’est vraiment pas bandant. Vous avez quelques recrues forts sympathiques mais ça semble bien en-deçà de ce que vous perdez avec Lacazette ou Tolisso, par exemple. On ne se fait pas de soucis quant au fait que vous irez accrocher l’Europe mais c’est pas encore cette saison que vous allez vous éclater dans le jeu au-delà de quelques individualités.

Mais pas grave, vous avez du miel.

Et ça, ça n’a pas de prix.. 😉

Le lyonnais que vous craignez le plus ?
Fékir, clairement. Ou plutôt, n’importe quel joueur avec un peu de percussion à l’entrée de la surface. C’est le point faible de notre bon Kerbrat et de ses 227 pénaltys concédés contre des joueurs comme Hamouma. C’est pas nous qui allons déroger au fameux “pénalty pour Lyon.”

Selon toi, quel est le principal point fort de l’EAG ?
Bonne question… On met le temps, mais quand on a le déclic offensif sur un match, on enchaîne comme ça a pu être le cas, justement, à Metz ou contre Strasbourg. On a la chance d’avoir un bel armada devant, il ne manque souvent que la confiance et un peu de réussite.

Et le/les point(s) faible(s) ?
Nos performances à l’extérieur, globalement. Toute notre année 2017 est absolument catastrophique sur ce plan. Dès qu’on sort de Roudourou, à quelques exceptions, on est totalement perdus et incapables de faire quoi que ce soir. Véritable échec d’équipe que l’En Avant hors de ses terres.

Quel est le joueur guingampais à surveiller ?
Vous connaissez sûrement déjà parce que vous vous êtes certainement penchés sur les dossiers, mais Marcus Coco ou Ludovic Blas quand ils sont bien dans leur match, ça peut faire mal. Très mal.

Votre joker sur le banc ?
En partant du principe que Kombouaré s’entête à le foutre sur la banc, même avec l’absence annoncée de Salibur : Nico Benezet. Certainement le meilleur joueur de notre effectif s’il n’était pas bouffé par les blessures. Mais encore une fois, vous connaissez, il a fait un match en 2017 la saison dernière et c’était contre vous. Résultat : un but, une passe décisive et trois points pris.

Quel est ton pronostic pour ce match ?
On va espérer un bon petit 0-1 à la 93ème sur un bon vieux contre, histoire de voir Aulas tirer une gueule de dix pieds de long mais honnêtement un point du nul, on prend.

Un mot pour conclure ?
Génésio démission ?

Un grand merci à l’équipe Roud Boys pour cette entrevue. Comme toujours, on souhaite un bon match aux adversaires guingampais… mais pas trop quand même 😉

Rendez-vous la semaine prochaine sur Cœur de Gone pour un Social Club spécial PSG-OL.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de frappe, vous pouvez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Merci par avance. La rédac’ Coeur de Gone.fr

Partager

A propos

Coeur de Gone est un blog dédié aux supporters lyonnais. Retrouvez-nous également sur nos réseaux sociaux.

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :